Thamusida
Definition
Thamusida
Information Contact
Éditeur de définition
  • MAROCOPEDIA
Ils aiment
1


Photos de Définitions
No Photos available.

Description Scientifique
Le site de Thamusida se trouve au bord du Sebou, sur sa rive gauche, à 10 km à vol d’oiseau en amont de la ville de Kénitra.\r

Vers le milieu du IIème siècle av. J.-C., le plateau qui domine le fleuve dans la partie nord du site porte un habitat local caractérisé par une architecture en terre et par la présence de vases céramiques peints. L’agglomération maurétanienne continua à exister jusqu’à la conquête romaine. Les recherches récentes effectuées à Thamusida témoignent de l’existence d’une occupation antérieure au IIème siècle av. J.-C.\r
Dès le règne de Claude, des constructions en dur se multiplient, Thamusida abrite probablement un port actif.\r
Sous les Flaviens, une garnison militaire romaine séjourne sur les lieux. La ville se dote d’un temple (le Temple à bossages), de thermes et de maisons d’habitations.
Sous Trajan ou sous Hadrien, une nouvelle structuration de l’espace urbain semble avoir lieu en conférant à la ville un plan d’urbanisme orthogonal où s’inscrivent les thermes reconstruits et le petit temple du nord-est dédié à Vénus-Astarte. Le développement et l’enrichissement de la ville se reflètent dans l’agrandissement et la transformation continue des thermes du fleuve, dans la construction de nouveaux temples bordant la rive du Sebou et de nouvelles habitations dont la Maison du dallage qui adopte le plan des riches demeures de Volubilis et d’Espagne. Des maisons modestes, des ateliers et des locaux utilitaires occupent des quartiers entiers. En plus de ses fonctions commerciale et industrielle qui sont à l’origine de son développement, la ville de Thamusida devait jouer un rôle militaire important. Elle était peuplée de vétérans et sous Marc-Aurèle, on y construisit la plus grande forteresse de Tingitane pour assurer la protection de la population civile contre un ennemi dont on ne peut aujourd’hui déterminer l’identité.\r
Sous Commode ou Septime Sévère, la ville se dote d’une enceinte.
Au IIIème siècle, la ville est toujours active. Mais l’abandon définitif a eu lieu entre 274 et 280 après J.-C. Mais une occupation éphémère des lieux postérieure à la date de l’évacuation aurait eu lieu.


Go to top