Taza
Definition
Taza
Information Contact
Éditeur de définition
  • MAROCOPEDIA
Ils aiment
3


Photos de Définitions
No Photos available.

Description Scientifique
Taza est une ville du Maroc qui occupe le couloir entre le Rif et le Moyen Atlas. Elle est située à une altitude de 550 m. Cette petite ville est riche d’événements historiques. Les vestiges des civilisations anciennes, tels que haches de pierres, silex taillés, ruines de ponts, tombeaux et nécropoles, permettent d’affirmer que Taza compte parmi les plus anciens lieux habités du nord de l’Afrique. Taza s’est développée autour du couvent fortifié bâti par les Berbères. Sa position stratégique entre le Rif et l’Atlas a fait d’elle une place forte militaire convoitée par les peuples venus de l’est, désireux de conquérir les terres marocaines. Taza est passée tour à tour aux mains des dynasties qui ont régné Maroc. Selon la tradition, la ville aurait été durant une longue période, pour les populations berbères de l’Atlas, une sorte de citadelle avancée contre les invasions. Son histoire pré-contemporaine remonte à la dynastie Idrisside. Proclamé Khalifa, Idriss premier soumet à son obéissance les tribus installées entre Volubilis et le seuil de Taza. C’est à cette époque qu’a été fondé le Ribat de Taza par les Rhiatas, Meknassa et M’talssa et plus tard par les Almoravides et les Almohades. C’est le sultan Abdelmoumen qui a fait à cette époque de cette cité une des premières places du Maroc. La ville de Taza est riche en monuments historiques. Cette petite perle est composée de la vieille ville et la nouvelle ville. L’artère principale de la vieille ville appelée aussi Taza haut est animée par le Marché aux grains et les souks où sont vendus les nattes, les tapis, les bijoux, et toutes sortes d’objets artisanaux berbères fabriqués dans les montagnes. Elle se termine par une place d’armes au fond de laquelle s’élève la mosquée des Andalous, dont le minaret construit au XIIé siècle est plus large dans sa partie haute qu’à sa base. En plus de la rue Bab El-Qebbour qui traverse la kissaria, puis conduit à la mosquée du Marché où elle rejoint Bab Jamaa, l’entrée principale de Taza. Plus au sud, à l’opposé de Bab El-Rih, la porte du vent, un bastion du XVIé siècle, ferme la casbah. Les remparts de Taza, construits au XIIé siècle et plusieurs fois renforcés, ont été dotés au XVIe siècle par le saadien Ahmed El-Mansour d’un borj de 26 m de côté, dont la porte à herse et les casemates surmontées de terrasses témoignent d’une influence européenne très nette. Quant à la nouvelle ville appelé Taza bas est fondée en 1920, décalée en altitude par rapport à la médina (Taza haut). C’est une ville moderne, des grands boulevards à chaussées séparées et de nombreux bâtiments en construction. Une ville en mutation. Aux alentours de Taza, il y a des endroits exceptionnels. Le premier endroit qu’on peut visiter est le fameux Tazekka. Créé en 1950 sur une superficie de 680 hectares, le parc national de Tazekka avait pour objectif principal de protéger les ressources naturelles du Jbel Tazekka, une éminence de 1980 m qui domine la région. Après le parc national de Tazekka, on retrouve le gouffre Friouato. C’est l’un des plus importants gouffres de la région. Les spéléologues et les aventuriers admireront l’ampleur et les merveilles de ses nombreuses salles, qui complètent ces divers paysages naturels du parc national de Tazekka. À côté de ces merveilles, il existe jbel Bouiblane qui est couvert de neige pendant au moins six mois par an. C’est sans aucun doute la région la plus enneigée de notre pays, en durée et en quantité de neige. Et à 13 kilomètres de Taza, on ne manquera pas de citer les cascades de Ras-El-Ma. Appelée aussi Ras-El-Oued, cette zone attrayante est caractérisée par la présence de reliefs montagneux (1100 m d’altitude), d’une source d’eau, d’un oued, de cascades, de forêts et de grottes. Il fait partie d’un circuit touristique englobant plusieurs sites à vocation touristique : Sidi Majbeur, Bab Boudir, Maghraoua, Bab Azhar, Bouiblane etc, et, enfin à 30 km de Taza, vous allez trouver Bab-Boudir. Ce centre est classé en tant que patrimoine culturel bâti. Il fait partie du parc national de Tazekka.


Histoire
Définitions récentes
Peuple
Définitions récentes
Aucune Définition récente n'a été ajouté
Musique
Définitions récentes
Aucune Définition récente n'a été ajouté
Artisanat
Définitions récentes
Monde Associatif
Définitions récentes
Aucune Définition récente n'a été ajouté
Go to top