Hassan Tower
Definition
Hassan Tower
Information Contact
Éditeur de définition
  • kaddari alaa
Ils aiment
2


Photos de Définitions
Tour Hassan

Description du Peuple
c'est vraiment le site magique et poétique de la ville (la médina) de Rabat, en général et de mon quartier Hassan, en particulier. C'est le site panoramique qui m'a marqué depuis mon enfance : il engloble élément patrimonial (cité des oudayas sous forme de kasbah), élément aquatique ( embouchure du Oued Bouregreg et élément végétal constitué des abors du site qui ne sont d'autres que la tour hassan. l'endroit est caractérisé par le charme, la beauté et la douceur et surtout la magie de son site panoramique.\r
M. Mohammed Said Sary
Description Scientifique
La mosquée de Hassan surplombe la vallée du Bou Regreg et la médina de Salé et rappelle la grandeur de la dynastie des Almohades. Construite par le calife Yaqoub al-Mansour en 1184, la mosquée reste inachevée. En 1246 le calife As-Said démolit des parties du sanctuaire et se servit des bois pour construire des navires de guerre. Sous le règne de Sidi Mohammed Ben Abdellah, les habitants de Rabat utilisent le bois de Hassan pour construire un bateau appelé Karkagia pour importer des grains.\r

La mosquée s’organise en un immense rectangle large de 139.32m et long de 183.12m occupant ainsi une superficie de 25512m2. La salle de prière est divisée en trois espaces dont les toitures devraient être supportées par 300 colonnes et 100 piliers : le premier se compose de trois nefs parallèles au mur de la qibla. Le second est formé de vingt nefs parallèles à la nef axiale et correspond à l’oratoire. Le troisième espace est celui réservé aux sahn principal et latéraux.\r

Le minaret s’élève au milieu de la muraille nord-ouest. Il forme un parallélépipède de 16.20m de côté reposant sur des murs épais de 2.50m. Sa hauteur actuelle mesure 45.60m et devait atteindre 85m et surpasser ainsi ceux de la Koutoubiya à Marrakech (67.50m) et de la Giralda à Séville (74m). Ses façades sont construites en belles pierres de taille que couvre un décor réparti sur des panneaux d'arcatures coiffés d'entrelacs losangés.\r

En 1961, après plus de huit siècles, le chantier est réouvert pour la construction du Mausolée Mohammed V. Les travaux ont duré jusqu'en 1969. Il s’agit d’une coupole funéraire qui s’inspire directement des nécropoles dynastiques mérinide de Chella et saâdienne de Marrakech. De forme carrée, elle est surmontée d’une voûte somptueusement ornée et coiffée de l’extérieur d’un toit pyramidal en tuiles vertes. Ce chef d’œuvre offre une synthèse d’un savoir-faire marocain puisant ses racines dans un art décoratif thésaurisé pendant quatorze siècles. Le monument laisse admirer avec une fascination éblouissante la juxtaposition harmonieuse du zellige, du bois, de la pierre et du marbre dont la sculpture, les motifs et les couleurs sont hautement significatifs d’un art ancestral raffiné et luxueux.\r

Le monument est classé patrimoine national par le Dahir du 5 Rebia II 1341 ( 25-11-1922) paru dans le bulletin officiel n° 529 du12 - 12 - 1922, page 1745.


Go to top