Tghit
Definition
Tghit
Information Contact
Éditeur de définition
  • Mohammad Al-Amine ELMIR
Ils aiment
1


Photos de Définitions
No Photos available.

Description Scientifique
Les ruines de cette ancienne bourgade rurale se situent à 9 km au sud-ouest de Tissint sur la route qui mène vers Tata. Elles occupent un terrain plus ou moins plat sur une bande étendue de pas moins d'un kilomètre de long sur 300 m de large, sur la rive gauche de l'oued Tghit, à environ 2 km à vol d'oiseau du village actuel.\r
Les habitants de Tghit vivaient jadis au nord-ouest de l'actuel village dans un centre prospère à en juger d'après la grande superficie de ruines qui couvrent le sol. La tradition orale rapporte que chaque ruelle de cet ancien centre était occupée par 200 habitants. Tghit avait amassé sa fortune sans doute grâce au commerce du sel extrait sur place depuis des siècles. Le centre de Tghit entretenait des relations privilégiées avec le village de Jbaïr, l'une des principales stations du commerce caravanier au sud de Tata. Sidi Ahmed ben Ali Bou Jbira fondateur de la zaouïa de Jbaïr avait creusé des sources d'eau à Tghit, en contre partie des hommes de ce village ont participé à la construction du village de Jbaïr. Il ne subsiste actuellement de l'ancienne agglomération de Tghit que des tas de pierres et des amoncellements de ruines de bâtiments en terres qui ont résulté de l'effondrement de ces structures fragiles. Cet état fut accéléré par le phénomène d'érosion et par l'affectation du vaste champ de ruines en terrain de labour. Mais la mémoire populaires conserve encore le souvenir des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région il y a environ 400 ans, causant la crue de l'oued qui a dévasté cette cité historique, prospère à l'époque, grâce à un commerce florissant qu'elle entretenait avec les métropoles africaines et ses voisines du sud-est marocain.


Go to top